Skip to Content

André Bosmans

Artwork for sale

Kenya

Biographie

André Bosmans est un photographe qui consacre son temps à l’approche, l’observation et l’admiration des fauves.
Au delà de cette expérience du monde sauvage, il aime à capturer ces images d’un monde brut et imprévisible qui existe sans la civilisation humaine.

Né et vivant à Bruxelles, André Bosmans a étudié les Arts Visuels à La Cambre et s’est tourné vers une profession artisanale et artistique : la joaillerie.
Photographe passionné, naturaliste convaincu, il n’a de cesse d’illustrer par ses images la beauté de la nature en compagnie, lorsqu’ils le veulent bien, des animaux.
A dos d’éléphant au fin fond de la jungle indienne, en passant par la savane africaine, sa quête d’images se fait en total respect de la faune.
Travaillant de préférence avec un 600mm, cette distance qu’il s’impose lui permet de capter des moments de réelle intimité. En effet dans les photographies d'André Bosmans, les animaux sauvages nous regardent, sans distance et nous laisse approcher leur monde sans artifice. Le photographe travaille ensuite chaque prise de vue pour lui apporter un environnement artistique brut sans fioriture au noir et blanc rugueux.

En 2010 son travail sur les tigres à été reconnu par la Commission Européenne qui lui consacre une exposition dans les locaux de la Direction générale de l’Environnement. Cette exposition sera à la suite présentée en France, en Allemagne et en Belgique.

Prix :
-Finaliste du prestigieux concours BBC Wildlife Photographer of the Year 2010, catégorie noir et blanc pour son travail au Kenya dans la réserve de Masai Mara.

Expositions :
- Décembre 2011 à février 2012 exposition «tigres en danger» à la Galerie du Lion à Orléans
- Mai 2011 : Invité lors du 50e anniversaire du NATO Tiger Meet, exposition «tigres en danger» à la Mairie de Cambrai
- Novembre 2010 : exposition «tigres en danger» à Montier-en-Der pendant le Festival international de la photographie animalière et de la Nature.
- Mars 2010 : exposition «tigres en danger» à la Commission européenne à Bruxelles pour la direction générale de l'environnement