Skip to Content

Kusakabe Kimbei

Artwork for sale

Biographie

Souvent moins mis en avant que les photographes européens comme Felice Beato, Von Stillfried ou Farsari,  Kusakabe Kimbei est pourtant l’exemple type de l’artiste japonais qui a réussi à la même époque à égaler ces maîtres étrangers.

Né en 1841 à Kofu (150 km de Tokyo), il arrive à 15 ans à Yokohama et apprend la technique photographique auprès de Beato, puis la technique de coloration des tirages de Stillfried à partir de 1877. Dès 1881, il ouvre son propre studio et rachète en 1885 une partie des négatifs du baron Stillfried. Il devient alors l'un des photographes les plus influents de sa génération.

Travaillant en studio comme en extérieur, ses albums contiennent en général pour moitié des vues de paysages typiques et une autre consacrée à des portraits ou mises en scène en studio. Véritables témoignages de l’art de vivre à la japonaise, ses albums étaient vendus en raison de leur prix assez onéreux, à des étrangers en quête d’un souvenir de leur voyage au Japon.Véritable pionnier, il développe de manière remarquable la technique de rehauts d’aquarelle sur les photographies. Il imagine également un procédé ingénieux de photographie tirée sur épreuve cuivrée qui lui permettait de décorer les couvertures de ses albums. Kusakabe Kimbei mit fin à sa carrière de photographe en 1913. Ses albums constituent un témoignage irremplaçable sur la vie dans un Japon disparu à tout jamais. Ils sont d'autant plus recherchés qu'ils sont très rares au Japon même, d'une part parce qu'ils ont pour la plupart été vendus à des voyageurs fortunés, et d'autre part parce que le climat humide du Japon n'a pas toujours permis de les conserver dans de bonnes conditions.